Blogging, Lifestyle

Mes 6 conseils pour éviter la crise sur Instagram

Bonjour à tous ! Ces dernières semaines, nous sommes nombreux à nous être posés des questions sur le nouvel algorithme d’Instagram, ainsi que les nouvelles règles mises en place, dont le shadow ban. Beaucoup ont réagi négativement sur les réseaux sociaux, suite à la baisse du nombre de leurs abonnés ou de l’invisibilité de leurs photos. Pour éviter cela et continuer à y poster en toute sérénité, voici mes 6 conseils.

Conseil 1 : s’adapter constamment

Instagram conseils crise adaptation

Chaque année, Google change ses règles de référencement naturel et c’est à nous de nous adapter. Il en va de même sur les réseaux sociaux, dont Instagram. Depuis quelques mois, le réseau a choisi de faire la traque aux mauvais comptes et aux hashtags controversés ou trop nombreux. Dans un communiqué, l’équipe explique que désormais, il faut bien connaître sa cible et n’utiliser que le nécessaire. A nous donc, de nous adapter au lieu de râler sans cesse car la nouvelle façon de faire ne nous plaît plus. Certes, c’est contraignant pour certains d’entre vous, mais c’est ainsi. Il faut avancer, sinon en effet, rien ne changera et certains comptes auront du mal à être visibles de leurs cibles.

Voir aussi

Mes conseils pour améliorer son SEO

Conseil 2 : oublier les statistiques

Instagram conseils crise statistiques

Je lis constamment sur les réseaux sociaux (notamment Twitter), des personnes qui s’inquiètent du nombre d’abonnés qu’elles perdent depuis des semaines. Certains comptes stagnent aussi. Mais je vois très peu de personnes qui disent qu’elles gagnent des abonnés. Et bien moi sachez que j’en gagne. Certes, j’en perds aussi puisque ce sont des personnes qui veulent me suivre pour que je fasse la même chose en retour, puis se désabonnent. Mais en règle générale, j’ai de plus en plus d’abonnés chaque semaine sur Instagram, sauf si bien sûr je ne poste pas pendant plusieurs jours et là, je stagne ou je diminue légèrement.

Pour autant, je vous assure, les statistiques ne m’intéressent pas du tout. Je préfère avoir peu d’abonnés et qui me suivent vraiment plutôt que des comptes fantômes dans mes statistiques. Certes, les marques regardent les nombres et les chiffres mais ce n’est pas le plus important selon moi. Il vaut mieux avoir une petite communauté active plutôt que d’être à la botte des marques. Je sais que certains le pensent aussi, mais ne le montrent pas forcément et ça, c’est un peu malhonnête… Ne pas regarder ses statistiques permet de rester plus serein et de ne se préoccuper que de ce qui est essentiel.

Conseil 3 : poster régulièrement

Instagram conseils crise publication

De mon côté, j’essaye d’avoir au minimum une image par jour. C’est mon objectif. Que je n’atteins presque jamais chaque semaine, mais je suis tout de même régulière. Il m’est déjà arrivée de ne pas être inspirée pendant plusieurs jours et je ne me mets surtout pas la pression. Mais j’ai bien vu, quand votre activité est moindre sur Instagram, vos publications sont moins vues. Cela repart à la hausse quand vous revenez. Ainsi, il est nécessaire de ne pas se prendre trop la tête mais le mieux, c’est d’être régulier dans ses publications. Cela permet aussi d’augmenter le nombre d’abonnés sur votre compte, bien évidemment.

Découvrir aussi

Pourquoi mettre son expérience de blogueuse sur LinkedIn

Conseil 4 : éviter le shadow ban

Instagram conseils crise hashtags

Des articles pour éviter le shadow ban, il y en a eu pleins au mois de mai quand tout le monde s’est soudainement rendu compte d’une baisse de l’engagement et des abonnements. C’était la grosse panique. J’ai également été dans ce cas, puisque j’avais utilisé des hashtags qui n’étaient pas autorisés. Au bout de deux-trois semaines quand j’ai vu que d’un jour à l’autre, j’avais plus de likes et d’abonnés, j’ai compris que j’avais été shadow bannée (je ne sais pas si le verbe se conjugue, mais je m’en fiche…).

Pour éviter cette situation sur Instagram, je me suis renseignée et depuis, je fais tout pour ne plus l’être. Du moins, j’essaye car parfois, avec la routine, on peut oublier certains critères. Les trois conseils que je peux vous donner pour contourner l’invisibilité de vos photos et comptes sont :

  1. tout d’abord de ne pas mettre trop de hashtags dans vos publications : une dizaine tout au plus. Comme l’équipe d’Instagram l’a écrit, préférez des hashtags qui sont moins utilisés pour être vus de votre cible plus rapidement. Il faut être raisonnable et savoir parfaitement décrire une image. Et il ne faut pas chercher à mettre des hashtags type « like4like » – « follow4follow » conçus simplement pour vous être plus visible. Le réseau les traque et ne les apprécie pas du tout.
  2. ensuite, il faut varier ses hashtags dans les publications et ne pas constamment utiliser les mêmes. Chaque image, chaque produit présenté est différents. Faites de même avec les hashtags.
  3. ne cédez pas aux applications externes pour programmer les publications à votre place ou pour acheter des abonnés et/ou des engagements. Tout ce qui est automatique n’est pas du tout aimé par Instagram et le réseau peut vous shadow banner à partir que vous vous servez d’autres applications pour rendre votre compte meilleur et plus visible. Cela ne prend pas en compte les applications de retouche photo, cela va de soi.

Conseil 5 : avoir un compte cohérent

Instagram conseils crise compte

Il est important, à mon humble avis, d’avoir un compte Instagram qui soit cohérent. Pour moi, cela veut dire les images ne soient pas monotones et possèdent des éléments qui les lient. Cela englobe aussi bien le fond utilisé comme les retouches faites par la suite. Par exemple, j’essaye de ne poster que des photos lumineuses, prises au même endroit et avec des décorations qui rappellent une atmosphère zen et plutôt asiatique. Je change la disposition des accessoires pour que toutes les images ne se ressemblent pas. Puis, j’effectue les mêmes retouches, je mets toujours un cadre et mes publications ont toujours la même taille. J’évite d’avoir du désordre dans mes images, même si je me permets parfois de publier sur mon compte des photos qui ne présentent pas un produit en particulier. Pour vérifier si mon compte est harmonieux, j’utilise l’application VSCO.

Lire aussi

Les coulisses d’un article

Conseil 6 : être honnête

Instagram conseils crise sponsorisation

Depuis une mise à jour d’il y a quelques semaines, Instagram vous oblige à mettre le hashtag #ad lorsque votre image a été sponsorisée par une marque. Non seulement vous devez le faire, mais je trouve que c’est un respect aussi de votre communauté. Je ne vous demande pas d’étaler le montant que vous avez gagné et certes, certains abonnés ne sont pas contents quand vous êtes sponsorisés, mais je pense que l’honnêteté est plus importante que tout.

De mon côté, aucune marque ne m’a encore proposé un partenariat mais j’ai travaillé dans le monde de la cosmétique. J’ai reçu des formations de certaines marques (Caudalie, Avène, La Roche-Posay, A-Derma, Vichy et Nuxe entre autres). Il est certain qu’ensuite, j’ai eu des produits en cadeau de leur part pour les essayer. Je vous en parle sur le blog car la plupart du temps, je mets longtemps à les terminer. Et dès que le produit m’a été offert, je vous l’ai toujours écrit ! C’est toujours mentionné, ne serait-ce que dans mon texte. De même, je ne vous cache jamais le fait que je reçois des échantillons quand j’effectue mes achats dans ma pharmacie.

Le mot de la fin sur Instagram

Pour être honnête, je suis un peu lasse de voir tant de monde se plaindre d’Instagram. L’important aujourd’hui, c’est de s’adapter et d’éviter le shadow ban pour justement, continuer à développer sa communauté en toute sérénité. Et si le nombre d’abonnés baisse drastiquement, c’est un mal pour un bien car cela veut dire que les faux comptes ont été supprimés par le réseau. En tout cas, sachez que j’essaye vraiment de faire tout ce dont je vous ai parlé, en toute sincérité, dans cet article et je vois mon nombre d’abonnés augmenter chaque semaine. Est-ce une coïncidence ? Je ne pense pas… c’est le fruit de mon travail et de mes efforts pour m’adapter et respecter les nouvelles règles imposées, aussi contraignantes qu’elles le soient !

J’espère que cet article vous a plu et n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé et quel est votre avis sur la question.

A la semaine prochaine !

RAPPEL

Les contenus de cet article (photos et texte) m’appartiennent. Ils ne sont pas libres de droits et leur utilisation sans mon consentement est interdite. Je vous remercie de votre compréhension et de respecter mon travail.
(Visited 185 times, 1 visits today)

18 missives à lire sur “Mes 6 conseils pour éviter la crise sur Instagram

    1. Bonjour 🙂
      En effet, l’adaptation sur le web est primordiale. Beaucoup de personnes l’oublient…
      Je t’en prie.
      Bonne journée.

  1. Coucou ma belle,
    Sympa ton article je ne savais pas pour les #. Donc tres utile . Je ne regarde pas tellement aux stats mais c’est vrai que c’est plutot calme mais les vacances y sont pour bcp aussi…
    Bisous

    1. Hello la belle 🙂
      Ravie de voir que cet article t’a servie.
      Je suis d’accord que pendant les vacances, l’engagement est moindre. Nous verrons bien à la rentrée.
      Très bonne journée.

  2. Merci pour tous ces bons conseils. J’avais remarquer que quand on publier souvent, le tafaic et les interactions étaient meilleures, mais j’ai beaucoup de mal. Je publie seulement lorsque je fait un nouvel article sur le blog ^^. Gros bisous

    1. Coucou la belle !
      Oui, ce n’est pas tout le temps évident. Cette semaine, pour la première fois, j’ai atteint mon objectif d’une photo par jour sur mon compte !!
      Peut-être pourrais-tu réfléchir une semaine en avance à toutes les publications que tu voudrais faire ? Et ensuite, tu prends un peu de temps pour prendre les photos et dans la semaine, tu les postes. C’est ce que j’essaye de faire de mon côté.
      Très bonne journée.

  3. Merci pour cet intéressant article. Moi ce qui m’énerve sur insta (mais alors VRAIMENT beaucoup) c’est la complexité pour dimensionner les photos. Quand je prends un cliché avec mon reflex l’image apparaît toujours un peu coupée, même si je la réduit avec Photoscape (le plus galère ce sont les photos en format portrait). J’ai téléchargé l’appli « No Crop » mais ce n’est pas l’idéal car ça me propose un cadre… Toi comment fais-tu pour t’y retrouver ?

    1. Bonjour Laurine,
      Je te comprends, mais là, c’est une toute autre histoire qui ne concerne nullement l’adaptation aux nouvelles règles d’Instagram.
      Instagram est une application pour partager une photo instantanée, donc souvent réalisée avec le téléphone. Mais là encore, si tu n’as pas une taille carré pour ton image, il va la « couper ». Du coup, le mieux c’est de toujours avoir une image carrée. Je retravaille les miennes avec une application mobile, Snapseed, pour les recadrer. Si tu souhaites garder toute l’image, il faut probablement que tu passes par un logiciel photo et que tu te débrouilles pour que ton tout fasse une image carrée (augmenter les bords au dessus ou en dessous, ou à gauche et à droite…). A toi de voir.
      Est-ce que j’ai répondu à ta question ? 🙂
      Très bonne journée.

  4. Bonjour!
    C’est un bon article, et des bons conseils pour quelqu’un qui a 200-300 abonnées et qui ne cherche pas à utiliser instagram comme un outil de plus pour developper le blogging comme un business. Ou n’importe quel autre business.
    Les hashtag il faut en utiliser un maximum, c’est pas pénalisé! de toute façon on ne peut employer que 30.
    Ecrire à propos d’un échantillon reçu à la pharmacie ne vous oblige pas à déclarer quoi que ce soit, pour le dire en passant. Certes, cela donne un air plus professionnel au compte si toutes les images sont taggés #ad, on dirait que c’est un blog avec bcp de succès qui a tellement de contrats que ne sait plus quoi en faire.
    Evidemment, on se plaint, parce que Instagram c’est devenu plus commerciale (c-a-d ils veulent qu’on opte pour l’option payante pour promouvoir notre contenu) ils reserrent de plus en plus la ceinture, mettant de limites au « reach » selon un nombre de paramètres. Et biensûr qu’on doit s’adapter! cela va sans le dire. D’ailleurs, même si on essaye de s’adapter, on perd des vues, des likes et des followers, et pas parce que tout à coup on est devenu plus nul. Non, c’est à cause des nouveaux paramètres dans le fameux algorithme. Et pour ne pas y perdre, la seule et ultime « adaptation » c’est de payer Instagram pour promouvoir son contenu. Sauf que les gens ne likent pas s’ils voient que votre contenu est payé. Moi je dis qu’il y a de quoi se plaindre. J’imagine que vous gardez votre profil comme « personnel » Et non pas business. Là où réside toute la difference. Il n’y a pas un « crise » Instagram, il y a des gens mécontents, car on leur dit « si tu publie du contenu de qualité le succès vient avec », donc le travail pour produire contenu de qualité est disproportioné par rapport au bénéfice que l’on peut tirer. Tout ça parce que ce n’est pas vrai qu’il suffit de suivre ces pas, il faut en plus acheter de l’influence, j’entends, payer à Instagram. Voilà pourquoi les gens se plaignent, parce que l’on dit des choses qui ne sont pas vraies. Voyez, mes photos ont 150-200 likes en moyenne. Quand je paye, j’ai 500+ likes. Rien de plus honnête que de s’adapter.

    1. Bonjour Natalia.
      Merci pour ce long commentaire, dont je perçois l’engagement. Il apporte aussi quelques points nouveaux puisqu’en effet, j’utilise un compte personnel. Mon blog n’est pas professionnel, ni un site de vente ou d’une entreprise, d’où le fait que je ne souhaite pas le passer en « business ». De même, je l’explique, je ne veux pas payer. Pour rien. Je veux développer mon compte honnêtement. Bien évidemment, le but ce n’est pas de rester à 300 abonnés mais de l’autre, être vu et apprécié de manière spontanée.
      Cet article a été écrit car il part d’un ras-le-bol d’entendre tout le monde se plaindre, tout simplement. Que ce soit des comptes business ou personnels. Et l’adaptation, est la seule chose que j’estime nécessaire dans de tels cas. Je comprends votre exemple avec une publication sponsorisée et le fait qu’elle recueille moins de likes au final. Encore une fois, j’en suis consciente et c’est pour cela que je ne risque pas de payer pour mettre mes images en avant. Je sais que l’algorithme d’Instagram a changé et montre moins nos photos mais à la base, comme tout réseau social, il n’était pas fait pour de tels objectifs. Je pense donc que même si ces conditions sont énervantes, il ne faut pas toujours les suivre (je parle ici de payer pour la mise en avant).
      Enfin, pour les hashtags, justement j’ai lu plusieurs articles à ce sujet, à l’appui avec la réponse de l’équipe d’Instagram et j’ai parlé avec des professionnels du digital. Tous me confirment qu’il ne faut pas dépasser les 10 hashtags car à la longue, trop c’est trop pour le réseau et ça peut vous pénaliser. Et pour les échantillons, je ne les mets pas en « #ad » justement, j’en parle uniquement sur mon blog. Je ne le ferai que si j’ai un vrai partenariat, ce qui n’est pas encore le cas.
      A nouveau, merci pour ce commentaire qui donne une nouvelle vision et surtout, qui montre que finalement, aujourd’hui, ça devient de plus en plus compliqué, plus complexe. Mais il faut continuer à s’adapter, je pense.
      Très bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *